Ions Négatifs

Publié par aubin sego

Ions Négatifs

Ions Négatifs

Les ions négatifs

 

La ionisation de l’air est connue depuis plusieurs décennies, ainsi que la corrélation entre qualité de l’air est ionisation : plus un air est riche en ions négatifs, moins il est pollué en particules.
En environnement urbain, et particulièrement à l’intérieur des bâtiments, l’air manquent d’ions négatifs.

Les ions positifs éliminent  les agents pathogènes car la nature physique à des petits ions de l’air est bien établie et il est reconnu qu’ils peuvent avoir divers effets biologiques. Cependant, dans quelques cas seulement, des modifications biochimiques sous-jacentes ont été détectées.

Tous les éléments naturels ont d’une valeur électrique. Nos cellules sont elles aussi soumises à cette règle avec des charges positives à l’extérieur et des charges négatives à l’intérieur. Une des explications de l’impact des ions négatifs serait l’effet facilitateur de transport transmembranaire au niveau de cellules qui

permettrait de restaurer certaines fonctions perturbées.

 

D’une manière plus proche de nous, les ions négatifs, qui sont pour la plupart des ions oxygène, se retrouvent en montagne, au niveau des plantes et forêts, au pied des chutes d’eau c’est-à-dire dans des endroits de profond bien-être.

A contrario, les ions positifs, qui auraient un impact négatif,  se retrouvent dans les pollutions atmosphériques, dans les salles climatisées, dans le brouillard ou lors d’un changement de temps.

 

Les ions négatifs ont un impact sur le sommeil qui se ferait grâce à la baisse de la concentration de la sérotonine  au niveau du cerveau et du sang. La sérotonine est un neuromédiateur essentiel pour la régulation de l’humeur et de notre balance veille-sommeil. Sa régulation permet d’améliorer notre humeur et notre endormissement

De plus, les ions négatifs en favorisant le calme et relaxation, permettent une bonne préparation au sommeil.

De manière expérimentale, comme le rapporte le Dr Hervé Robert, au bout de 30 minutes de fonctionnement, un ioniseur diminue la fréquence et l’amplitude des ondes alpha qui sont les ondes précédent l’endormissement ; l’ionisation permettrait donc de mieux rentrer dans le sommeil.

 

En conclusion il  est à noter que nous devrions vivre dans un air avec 1500 à 2000 ions négatifs / cm3. Pour qu’un ioniseur soit de bonne qualité, il faut qu’il soit capable de rejeter environ 3000 à 5000 ions négatifs / cm3 dans un périmètre de 2 mètres, en prenant soin de positionner son ioniseur en hauteur.

Une autre technique consiste à « emprisonner » des ions négatifs dans du tissu qui va permettre de libérer ces ions négatifs lors de friction au contact du tissu. Cette technologie appelée Ionizzed est breveté et se retrouve dans les matelas que met à votre disposition MySommeil, permettant de bénéficier des effets bénéfiques sur notre santé & bien-être des ions négatifs.

L’exploitation de nos ressources naturelles pour stimuler notre organisme et harmoniser notre psychique devrait être intégrée dans une démarche de prévention.
De nouvelles études devraient être lancées pour bénéficier de résultats plus récents et objectiver le bien-être que nous ressentons dans une nature sans pollution.

 

 

Tags:

Post your Comments

NAME *
EMAIL *
PHONE *

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 9 autres abonné·es.