L’eugénol du clou de girofle

Publié par Fanta Kone

L’eugénol du clou de girofle

Le clou de girofle

L’arbre du clou de girofle est originaire des îles Moluques de la famille des Myrtaceae originaire d’Indonésie. L’arbre a une forme conique d’une hauteur moyenne de 10 à 12 m, il peut atteindre jusqu’à 20 m de haut et ses feuilles persistantes sont ovales et coriaces. Il est actuellement cultivé de façon industrielle en Afrique  (Tanzanie), à Madagascar et en Indonésie. Les boutons floraux sont récoltés à la main avant ouverture, puis séchés : les pédoncules floraux et les feuilles sont également récoltés et séchés, et souvent distillés pour obtenir de l’huile essentielle.

L’eugénol confère au clou de girofle des propriétés anti-inflammatoire, anti-septiques et antivirales ; c’est un puissant tonique gastro-intestinal et utérin, ainsi qu’un anesthésiant local, et aussi considéré comme un composant anticancer. Le clou de girofle a de puissantes vertus antiseptiques. Ils possèdent également un pouvoir anesthésiant, que l’on utilise pour calmer les douleurs dentaires.

Le clou de girofle sert à aromatiser les sauces. Dans la cuisine moderne, on utilise principalement le clou de girofle pour parfumer des plats, des ragoûts, des charcuteries et des marinades. On utilise également le clou de girofle en pâtisserie, dans certains gâteaux et le pain d’épice. On peut aussi le mâcher pour améliorer l’haleine et prévenir les infections dentaires. En aromathérapie, l’huile essentielle du clou de girofle est antibactérienne : la posologie est de 30 à 50 gouttes par jour.

Le clou de girofle est un donc bouton des fleurs du giroflier desséché utilisé comme épice situé dans la province de Tamatave, dans le nord-est de Madagascar. Le clou de girofle est une épice très populaire en Asie, notamment en Inde et en Chine, on recommandait le clou de girofle pour avoir une haleine fraîche et parfumée.

Petite histoire : La reine Elizabeth II d’Angleterre portait le clou de girofle sur elle, piqué dans une orange, pour se prémunir contre la peste.

 

Tags:

Post your Comments

NAME *
EMAIL *
PHONE *